Ernie Els a confirmé de la plus belle des manières son statut de favori du tournoi en remportant le 36e Trophée Hassan II après un final palpitant.

C’est en enquillant un putt de 17 m sur le trou n°17 que le Sud-Africain a fait la différence. Avec un dernier score de 68 et un score total de 275 (-17), Ernie Els, qui comptait quatre coups de retard sur le leader à l’entame du dernier tour, s’impose avec deux coups d’avance et remporte les 150 000 $ et le sabre en or offert par SAR le Prince Moulay Rachid lors de la cérémonie de remise des prix.

«Je suis surpris de cette victoire mais j’en suis ravi. Car, après mon double bogey au trou n°3, mes affaires étaient mal engagées. Mais ensuite, j’ai très bien joué et réussi sept birdies, se réjouit le n°10 mondial après sa partie. J’ai découvert et apprécié le parcours Rouge de Dar es Salam qui est un grand parcours, et le Maroc que je ne connaissais pas encore. Je compte bien revenir l’an prochain pour défendre mon titre.»

Pourtant à trois trous de la fin, le suspense était encore total avec trois joueurs, Ernie Els, Simon Dyson et Johan Edfors, à 16 coups sous le par. Mais Simon Dyson a concédé un bogey sur le 16 et Edfors, un bogey sur le 18 après avoir embarqué sa balle à gauche sur son deuxième coup.

Troisième l’an passé, Simon Dyson, leader du 3e tour, finit donc le tournoi à la 2e place, à égalité avec Johan Edfors tandis que Paul McGinley se classe à la 4e place, à égalité avec Michael Hoey, auteur d’un 66 au dernier tour, meilleur score du jour.

Chez les joueurs marocains, c’est Younès El Hassani qui réussit le meilleur résultat avec un dernier score de 71 et une place de 15e au classement final. Fayçal Serghini se classe à la 20e place et Amine Joudar à la 24e et dernière place. « C’est un classement logique, indique Fayçal Serghini. Nous ne jouons pas assez de compétitions dans l’année pour espérer être plus compétitif dans un tournoi aussi relevé.»